Blog de l'entrepreneuriat TIC

Pour entreprendre une affaire ou créer une entreprise startup, il est essentiel d´avoir la mentalité

Pour entreprendre une affaire ou créer une entreprise startup, il est essentiel d´avoir la mentalité

Nous nous sommes entretenus avec le mentor Daniel Soriano qui accompagne les jeunes dans la création d'entreprises ou de startups. Il nous a fait part des clés pour entreprendre une affaire.

Pour entreprendre une affaire, comme dans n´importe qu´elle autre profession, il est nécessaire de se préparer et de se former. Dans cette interview nous voulons donner la parole à un spécialiste de la formation d´entrepreneurs, un mentor de startups.

Daniel Soriano hernández est le Directeur actuel  du Centre d´Entreprenariat et  d´Innovation de l´IE Business School, responsable du Développement de  Projets de « Corporate Venturing » du  « Programas In-Company » et Professeur de Gestion d´ entreprenariat.

Daniel a débuté comme programmateur spécialisé dans le lancement de nouvelles plateformes dirigées aux entreprises en expansion, gérant  des projets de  développement. Aujourd´hui il fait partie d´ Area31,  l´incubateur  d´entreprises fondée par IE Business School, où il apporte ses connaissances du monde de l´entreprenariat à la création d´entreprises,  aidant les jeunes à fonder leur startup.

Entreprendre une affaire

Quand on lui pose la question sur  les défis que doivent affronter les  nouveaux entrepreneurs TIC,  on retrouve  traditionnellement  la peur  financière, Daniel Soriano croit qu´actuellement, il existe un grand nombre d´outils que aident à entreprendre une affaire dans chacune de ses phases, sans oublier que les projets TIC, en plus, n´ont pas besoin , au début, d´un grand investissement. « Pour entreprendre une affaire il faut avoir une mentalité d´entrepreneur ». 

Pour fonder une entreprise la mentalité est essentielle,  nous explique Soriano. La formation est importante et il existe des entrepreneurs de formation bien différente; Selon lui, l´entrepreneur  le plus efficace est celui qui a l´idée et l´initiative  pour créer une équipe qui réellement veut commencer  un  projet  et convaincre les clients.

L´une de ses recommandations  aux jeunes entrepreneurs TIC, est de confirmer si leur  projet de création d´entreprise a du sens. Et cela se fait en parlant avec beaucoup de gens, expliquant  leur idée, descendant dans la rue ou utilisant des plateformes et voir  si le dit  modèle de négoce existe ; en tout cas, il s´agit de connaître l´opinion des gens parce que : « sans sortir de la classe de cours, vous n´apprendrez jamais à entreprendre. »

Quant à son travail de mentor, les incubateurs aident souvent sur le chemin de l´entreprenariat. Dans Area 31 on accepte les projets matures, c´est-à-dire, d´entrepreneurs qui consacrent 100% de leur temps à leur projet. On leur offre l´accès aux services de « mentoring » dans des espaces plus spécialisés, des services et quelques contrats avec  des « partners ».

 

 

Face aux risques d´entreprendre, de la peur de  l´échec et sa perception sociale, Daniel Soriano  conseille  à l´entrepreneur  de bien connaître les motifs qui le poussent  à entreprendre, les conserver et croire en lui-même. Selon Daniel, dans la situation actuelle, il y a  presque  autant de risques  à entreprendre qu´à ne pas le faire  et travailler dans une entreprise. «  Travailler dans une startup exige de la constance et du dévouement. »

Il est clair que le mot échec a une connotation négative en Europe, en Anglais on utilise l´expression  « fail » qui signifie faillir ou faire une faute, une erreur. Il est besoin de se tromper pour arriver à terme. Nous faisons tous  des erreurs, le meilleur entrepreneur du monde  et aussi les plus riches,  tous  se sont  trompés.  Daniel Soriano  souligne que le langage utilisé en Espagne est très négatif : «  ici, le terme  échec semble vouloir dire ;  avoir perdu ta maison, ta femme et que tu es  à la rue ».

Quant à la peur de ne pas y arriver  ou du manque de  confiance en soi,  il faut voir, en premier lieu,  la dynamique existante  parmi les entrepreneurs,  qu´il y d´autres personnes comme vous, que vous n´êtes pas un fiasco,  normaliser le travail d´entrepreneur et travailler beaucoup sur l´idée. Soriano recommande de participer aux évènements des entrepreneurs, partager les expériences, assister à la présentation de projets etc…

Pour terminer, Daniel Soriano rappelle qu´entreprendre une affaire, travailler dans une startup ou fonder une entreprise suppose  un travail à plein temps et beaucoup  d´efforts,  être prudent avec ses propres rêves,  attention aux expectatives trop élevées y, surtout, jouir et s´assurer du bien fondé de votre action.

Commentaires

Publier Je souhaite recevoir des alertes lorsque quelqu´un publie un nouveau commentaire dans cette section.
Pas de commentaires
Ce site utilise ses propres et les cookies tiers pour améliorer l'expérience. Accepter Plus d'informations