Blog de l'entrepreneuriat TIC

Les clés pour apprendre à créer des entreprises TIC: formation en gestion et apprendre des erreurs commises

Les clés pour apprendre à créer des entreprises TIC: formation en gestion et apprendre des erreurs commises

¿Tu es intéressé à créer ta propre entreprise TIC? ¿Tu connais les pas à suivre pour monter une entreprise? Depuis FACE Entrepreneurship, nous allons t’aider à créer une entreprise TIC avec l’aide et les conseils de Frank Janssen.

 

 

Frank Janseen est Professeur d’entrepreneuriat à la Louvain School of Management de l'Université Catholique de Louvain(UCL). Il est aussi Coordinateur académique du Programme inter disciplinaire  de création d'entreprise (CPME) de l'UCL et membre du 'Centre de recherche sur le Change de l'entreprenariat et les stratégies innovatrices' (CRECIS). 

C'est  le porte-parole indispensable du Management et de l'Entreprenariat de l'Université Catholique de Louvain. Il a exercé comme avocat pendant 8 ans.

Il a publié de nombreux travaux dans des revues scientifiques internationales sur l'entreprenariat telles que Entrepreneruship Theory & Practice, Entrepreneurship and Regional Development ou la Revue Internationale PME.

Formation spécialisée dans la création de nouvelles entreprises TIC

Pour Frank Janssen, il est très important de posséder une formation spécifique pour entreprendre, c’est la raison pour laquelle il a choisi cette profession.

Etudier un master ou un MBA peut aider, mais il est plus  important de bien choisir  son MBA,  et en  trouver un qui oriente vers la création d´entreprise.

Pour mener à bien un projet,  cela demande des compétences complémentaires, surtout dans les entreprises qui utilisent les nouvelles technologies, on a besoin de différents profils professionnels comme Informaticiens, ingénieurs mais  aussi des gestionnaires et éventuellement des juristes. 

Caractéristiques des nouveaux entrepreneurs et entreprises TIC

Comme professeur, il travaille au contact de nombreux jeunes qui se trouvent impliqués ou sont disposés à créer leur propre entreprise, spécialement  des startups  en relation avec le secteur TIC.

A partir de son expérience,  selon Janssen  il n’existe pas un seul  profil type d´entrepreneur. Il  nous  explique qu´entre les années 60 et les années, toute une série d´études faîtes par des psychologues, ont essayés d´identifier les caractéristiques psychologiques de l´entrepreneur, sans résultats probants.

L’entrepreneuriat un concept culturel

Pour  ce professeur,  l'élément culturel est très important, ajoutant  qu'il existe de grandes différences  dans la manière  de percevoir les normes sociales ou la presse  parmi  la population  des  pays  mais  aussi  des  régions.

En Belgique, il existe une meilleure perception de l'entrepreneur mais il n'est pas encore  très bien vu. On  ne peut oublier que dans  les pays de tradition catholique comme la Belgique ou la France, l'entreprenariat et l´individualisme sont des valeurs  qui ne sont  rentabilisées. 

Quelle est la différence avec le secteur TIC?

Frank Janssen nous  explique que,  bien qu´il existe de nombreuses similitudes au début de toute entreprise, les  startup du secteur TIC ne demandent  pas  un grand investissement  initial, cependant obtenir  un portefeuille de clients oblige ensuite  à plus d´investissement et une plus grande disposition.  

En règle générale, les principales erreurs commises par les entrepreneurs TIC ont un lien avec la qualité de la gestion,  cela s’explique par l’origine de leur orientation professionnelle, car leur formation les oriente d’avantage vers le  développement technique des produits et des service Les cas d´échec dépendent de chaque entrepreneur, il n’existe pas une cause unique  d´échec.

Frank  Janssen travaille dans ses classes sur la capacité de récupération des entrepreneurs après un échec, et  sur les motivations pouvant  les pousser à recommencer  sur un nouveau projet d´entreprise.  Il nous commente que l'échec  est lié, très souvent, à la stigmatisation sociale et familiale et à la peur de recommencer.  Dans ces cas, la peur existe parce qu´il est très difficile de convaincre les clients, gagner de nouveau la confiance des investisseurs et la réputation qui les suit. 

La perception des erreurs comme  partie intrinsèque d’un processus dépend de la culture, par exemple, aux Etats Unis et en  Grande Bretagne,  les erreurs qui se produisent au cours de la création d'une entreprise ne sont pas déterminants   dans la carrière d'un entrepreneur,  l'échec est vu comme un processus d'apprentissage.

Si tu vas créer ta propre entreprise TIC et tu veux partager tes inquietudes avec d’autres jeunes entrepreneurs européens , et recevoir des conseils d’ experts de l’entrepreneuriat comme Frank Janssen, deviens FACEr.

Commentaires

Publier Je souhaite recevoir des alertes lorsque quelqu´un publie un nouveau commentaire dans cette section.
Pas de commentaires
Ce site utilise ses propres et les cookies tiers pour améliorer l'expérience. Accepter Plus d'informations