Blog de l'entrepreneuriat TIC

La peur de l´échec fait partie naturelle du processus de l´entreprenariat TIC

La peur de l´échec fait partie naturelle du processus de l´entreprenariat TIC

La perception de la peur de l´échec est l´un des  principaux freins à  l´Entreprenariat TIC en Europe, mais c´est aussi une possibilité inhérente à tout processus.C´est pourquoi, FACE entrepreneurship assume le défi de la  faire accepter comme un aspect naturel du développement,  nécessaire pour  maximiser l´apprentissage et l´évolution de l´Entreprenariat TIC

Le projet FACE (Failure, Aversion, Change in Europe) favorise l´entreprenariat TIC et encourage une culture de prise de risques à travers une campagne de sensibilisation qui essaye  de changer la perception de beaucoup d´européen sur  la peur de l´échec, surtout  celle qui concerne le processus de création d´une entreprise TIC. FACE Entrepreneuship assume le défi d´aider les entrepreneurs potentiels à surmonter ces peurs et à les affronter. 

The perception of the fear of failure

 

Peurs en relation avec l’entrepreneuriat TIC

Le projet FACE Entrepreneurship a élaboré une Etude DELPHI  afin d’identifier les principales peurs de l´échec, leurs causes, leurs conséquences et comment mieux les affronter.

 Jan Brinckmann, professeur  d´entrepreneuriat à l´Ecole de Commerce ESADE, et membre du Comité d’Experts du projet FACE a dirigé cette étude, dans laquelle ont participé plusieurs entrepreneurs, mentors et investisseurs de toute l’union Européenne. 

Le premier cycle de l´étude a  révélé que les principaux doutes et inquiétudes quant à la peur de l´échec, et qui affectent  à l´entreprenariat TIC, sont :

  • Peur du financement: par rapport à la difficulté de réunir l´argent nécessaire à la poursuite du projet ou de se retrouver avec des dettes impossible à rembourser.
  • Doutes professionnels: liés au développement et statut professionnel quant à une possible fin de carrière, malgré tous les efforts  et le travail investis par l´entrepreneur.
  • Peurs à la compétence: Doutes sur les capacités appropriées ou suffisantes pour développer un projet. Il s´accompagne, habituellement, de l´absence d´accès à des experts et la peur de se sentir seul ou statique.
  • Appréhension devant la perte de liberté personnelle: il s´agit du sacrifice que suppose se vouer  corps et âme à un  projet, au détriment de la famille, des amis, du couple et de jouir de loisirs ou de temps libre.
  • Peur à la perception sociale: Quelle est la perception de la  société envers l´entrepreneur. Peur d´être jugé par son entourage. Il s´agit de son image devant la société, y compris la peur d´être pris pour un raté  si l´entreprise échoue.
  • Manque d´auto-estime: Il s´agit de l´auto perception et l´impact psychologique que suppose le chemin de l´entreprenariat.
  • Appréhension de tout perdre: C´est un mélange de tout ce qui a été exposé ci-dessus.

 

L´Etude a déterminé que certains facteurs peuvent augmenter le niveau de réserve  chez chaque entrepreneur. Un exemple: si un entrepreneur a déjà  réussi, il aura davantage à perdre s´il fonde sa propre affaire  bien que, d´autre part, il est clair  que des succès antérieurs peuvent apporter une réserve financière plus sécurisante devant la prise de risque.

Un autre facteur qui augmente la méfiance devant l´échec, c´est l´âge. Les  jeunes entrepreneurs affrontent, habituellement, les projets avec moins de crainte car ils pensent avoir moins à perdre, bien qu´ils doivent faire face  au manque d´expérience et  de connaissances. Il y a beaucoup plus de raisons qui  participent de  l´augmentation du niveau de craintes en retour, que nous aborderons tout au long du projet FACE Entrepreneurship, à travers différents contenus et activités. 

The True Value of the Fear of Failure

Throughout the study an interesting question also arose:  Does fear have just negative consequences? The answer to that is “no”.  The experts pointed out that fear can give an entrepreneur a sense of urgency to work harder and learn from their mistakes. That is why FACE Entrepreneurship is focused on altering the idea that failure is detrimental; Fear of failure is inherent in the development of any project, the difference is how entrepreneurs deal with this reality. The study highlighted the aspiring ICT entrepreneurs benefit most from real stories of fear and failure as well as the success that other experienced entrepreneurs have had, therefore we are committed to finding and sharing with our FACErs all of these experiences through online and offline activities.

Commentaires

Publier Je souhaite recevoir des alertes lorsque quelqu´un publie un nouveau commentaire dans cette section.
Pas de commentaires
Ce site utilise ses propres et les cookies tiers pour améliorer l'expérience. Accepter Plus d'informations