Blog de l'entrepreneuriat TIC

L’Ecosystème start-up en France

L’Ecosystème start-up en France

Il y a quelques  temps, l’ex- Président des Etats-Unis,  Georges Bush, ne pouvait se tromper davantage  en prétendant que le français  manquait  de vocabulaire  pour se référer  au terme ‘entrepreneur’ mais… pas du tout ! En 2015 seulement, les start-up françaises  ont recueilli 960 millions d’euros –  entrant ainsi dans le club du Million d’euros,  à côté de l’Allemagne, Israël et le Royaume Uni-  grâce aux plus de 115 opérations financières obtenues par les compagnies telles que BlaBlaCar et Sigfox et l’activité d’investissement d’entreprises telles que Bpifrance, Alven Capital ou Idinvest Partners.

Il n’est pas besoin d’avancer d’autres données pour démontrer que la France s’est  défaite de  son ancienne réputation qui amena Bush  à prononcer ces paroles.

Le soutien fondamental des Institutions

Comme démonstration, le fait qu’Emmanuel Macron, Ministre français de l’Economie, de l’industrie et du numérique, ait assisté, en compagnie de fondateurs,  au CES Las Vegas  en tant que partie intégrante  de l’initiative gouvernementale  pour la promotion de l’entrepreneuriat, La French Tech.  Au cours de cet évènement, la nationalité française  a représenté 30 % du total des assistants, ce qui a fait de la France, le troisième pays, juste après les Etats Unis et la Chine, ayant le plus de représentation.   Selon les paroles d’Emmanuel, « La France a créé 1.500 start- up  l’an dernier et possède 5 unicornes ». La French Tech gère des incubateurs qui aident  au travail conjoint des start-up  et des plus  grandes entreprises du pays. D’après Macron, ils veulent accélérer et faciliter l’argent à ces start-up de façon rapide et agile, car dans ce monde  frondeur, dès le jour 1 de votre start-up vous devez le devenir et être capable  d’obtenir 100 millions d’euros ».

Malgré ces progrès indéniables, en partie favorisés  par le Gouvernement français, il existe encore des enjeux dans le pays et sa communauté entrepreneuriale. On peut mentionner, parmi eux, les impôts élevés  qui affectent les grands investisseurs et qui font que la France se situe  au numéro 27 du ranking  des meilleurs pays pour le développement des affaires, d’après  la Banque Mondiale.

Une nouvelle culture entrepreneuriale

Les données soulignent que la France  mène depuis une décade, la lutte pour établir une nouvelle culture d’entrepreneuriat. Depuis le début du nouveau siècle, la première génération d’entrepreneurs web français s’est  consacré à réinvestir une bonne partie de leurs bénéfices dans les start-up de leur pays.

Un exemple; Xavier Niel, fondateur de Iliad, qui investit du capital, chaque semaine,  dans trois start-up en phase d’amorçage. Tout autant en font ;  Jacques-Antoine Granjon, fondateur de l’Unicorne nommé Vente –Privée.com ou Marc Simoncini fondateur de Meetic, acheté ensuite par Match.com. Le succès de des  technologies Françaises est tel,  que ces derniers mois les entreprises Cisco, Microsoft, Facebook et Intel ont annoncé des investissements importants en France et le PDG de Cisco, John Chambers, a déclaré que la France est «the next big think».

Mais cet esprit n’est pas seulement resté dans la génération des entrepreneurs sinon qu’il  s’est communiqué au reste de la société : plus de 50 % des jeunes entre 18 et 24 ans veulent entreprendre.

Résultat? On trouve,  dans Paris seulement, 5.000 start-up - en 2011 il y en avait 1.000- et il semble que le rythme de croissance est de 1.000 chaque année et des villes comme Toulouse, Lille, Nantes, Lyon, Grenoble, Bordeaux, Nice ou Montpellier sont en train de faire pousser comme des champignons, l’activité entrepreneuriale. La perception du risque et la peur de l’échec ont radicalement changé. Le ministre Macron, 38 ans, encourage les entrepreneurs « à ne pas avoir peur et à devenir millionnaire! ».

Commentaires

Publier Je souhaite recevoir des alertes lorsque quelqu´un publie un nouveau commentaire dans cette section.
Christian

Christian Atz

Chatterbox Explorer Evaluator Respondant Debater Influencer FACEr
A great initiative in Alsace, next to the German and Swiss border: http://www.alsacedigitale.org
05/05/2016 3 0 1
Ce site utilise ses propres et les cookies tiers pour améliorer l'expérience. Accepter Plus d'informations